Diversité-corporelle--non-aux-mannequins-trop-maigres-#OpinionFC

En France : les mannequins devront fournir un certificat médical pour défiler! #OpinionFC

Dans un article publié le 2 décembre dernier, Fibres Collectives abordait l’idée de la diversité corporelle au Québec. Quelques jours plus tard seulement, soit le 17 décembre 2015, une nouvelle loi a été propulsée chez nos cousins les Français : il est maintenant obligatoire de présenter un certificat médical pour que les mannequins puissent exercer leur métier sous peine d’amande sévère.

Image_001
Source : lavoixdunord.fr

En terre française
Le certificat médical qui devient obligatoire devra être rédigé par un professionnel de la santé qui atteste que l’état de santé du mannequin, notamment par rapport à son Indice de Masse Corporelle (IMC), lui permet d’exercer ses fonctions. Toute infraction à la loi est passible d’une amande de 75 000 euros en plus de six mois d’emprisonnement.

Pour ce qui est de la publicité et du magazine, toute photographie ayant été retouchée devra être accompagnée de la mention « photo retouchée ».

La lutte au culte de la maigreur au sein de l’industrie de la mode prend d’assaut les médias français. Une ancienne mannequin, Victoire Maçon Dauxerre, publie le 6 janvier dernier un journal, Jamais assez maigre, afin de dénoncer l’industrie dans laquelle elle oeuvrait.

Source : lexpress.fr

Ailleurs dans le monde
Du côté de l’Amérique du Nord, il se pourrait que les États-Unis s’inspirent de la France.
Des chercheurs de l’Université de Harvard signent un éditorial appelant les autorités et l’industrie de la mode à règlementer la profession du mannequinat et ainsi lutter contre l’anorexie et tout trouble alimentaire.

En Italie, 2007 il y a présence d’un manifeste anti-anorexique qui interdit notamment aux jeunes filles de moins de 16 ans la participation aux défilés de mode et exige la présentation d’un certificat médical pour celles qui ont l’âge de le faire, sans quoi l’accès à la passerelle est refusé.

Les pionniers
Si plusieurs adoptent des législations de plus en plus strictes dans l’optique de protéger la santé des travailleuses et travailleur en mannequinat, le pays qui a ouvert le bal est l’Israël. Depuis le 1er janvier 2013, un texte législatif impose des contraintes du même ordre que celles de la France à l’endroit des mannequins. En plus de ce texte, la loi Photoshop exige que toute modification en vue d’amaigrir un mannequin soit mentionnée, en couvrant au minimum 7% de la surface publicitaire.

Source : fstoppers.com

Rappelons qu’à ce jour, l’OMS soutient que la majorité des femmes défilant ont un Indice de Masse Corporelle (IMS) inférieure à 16, ce qui représente une maigreur exubérante. Considérant que les vêtements qui trouvent porteuses et porteurs sur les passerelles sont destinés, pour la plupart, à l’ensemble de la population, il s’avèrerait juste de règlementer la taille des mannequins qui les portent.

Ainsi, la diversité corporelle est importante pour nous. Vous pouvez une vaste gamme de produit pour « Toutes Tailles » ici. Et vous, qu’en pensez-vous?

Image en tête : i-d.vice.com

Laisser un commentaire