14938344_1811219052450697_3612380694092233776_n

Kinsu, des accessoires mode qui revalorisent le denim de vieux jeans #DesignerFC

L’aventure en mode d’Ariane Brunet-Juteau a débuté dans le petit village de Dharamsala, sur les sommets de l’Himalaya, à 2000 mètres d’altitude. Ariane a été bénévole dans un atelier de fabrication de costumes traditionnels tibétains. Depuis, elle a cumulé de l’expérience comme designer de mode pour un des plus grands détaillants de vêtements à Pékin. Elle a pu constater que cette mégalopole doit se confronter à de graves enjeux environnementaux. Pour cette raison, Ariane décide de retourner chez elle, à Montréal, afin d’agir localement et de prendre part à l’industrie de la mode de façon durable et engagée. En novembre 2014, elle a fondé Kinsu.

Kintsugi: The Art of Broken Pieces from Greatcoat Films on Vimeo.

En réutilisant les jeans pré-aimés et pré-portés, Kinsu prolonge le cycle de vie de vos vêtements préférés et les transforme en biens respectueux de l’environnement, du luxe suivant le principe de l’upcyclage comme le Kintsugi. Le Kintsugi est un art japonais qui consiste à réparer de la porcelaine brisée avec une laque d’or. Une fois réparée, la poterie est d’une bien plus grande valeur que son homologue neuf et intact. Ainsi, l’upcyclage est une réutilisation intelligente, une forme de recyclage haut de gamme, qui prend forme à travers une démarche artistique réfléchie. Il s’agit pour Ariane de transcender l’objet déchu en le détournant de son usage initial pour le présenter dans un nouveau contexte qui rehausse sa valeur. L’upcyclage, c’est un hommage à la matière. Chaque pièce Kinsu est unique et exclusive, grâce à la nature fait main du travail.

Mitaine Homa en denim upcyclé Kinsu

Mitaine Mile-End en cuir Kinsu

Mitaine Mile-End en denim upcyclé Kinsu

Mitaine Mile-Ex en cuir Kinsu

Mitaine Mile-Ex en denim upcyclé Kinsu

Tout le denim utilisé chez Kinsu est upcyclé à 100% à partir de jeans seconde main. L’approvisionnement s’effectue dans un centre de tri en banlieue de Montréal. Ce centre de tri de vêtements gère chaque année plus de 6000 tonnes de vêtements et est un acteur important en réinsertion sociale.

Laisser un commentaire