wooden-t-shirt-hangers-in-fashion-apparel-store-2-picjumbo-com

Les fibres eco-friendly !

Connaissez-vous l’impact environnemental de vos vêtements ?

Pour s’habiller de façon responsable, il faut lire les étiquettes et connaître la provenance des vêtements que vous portez, mais aussi des matières utilisées pour les confectionner. Ces tissus sont faits de fibres naturelles ou synthétiques, qui méritent d’être étudiées lorsqu’on veut concilier mode et développement durable.

Pour définir une fibre comme étant éco-responsable ou non, il faut considérer plusieurs facteurs, notamment son transport, sa durabilité, ses transformations, son potentiel biodégradable, et savoir si sa culture nécessite l’utilisation de pesticides, d’insecticides ou d’une importante quantité d’eau.

 

Parmi les fibres les plus respectueuses de l’environnement, on vous en présente 4 qui méritent d’être connues !

 

#1. Le chanvre

 

Cette fibre, encore peu utilisée mais à fort potentiel, est beaucoup plus résistante que le coton. Sa culture ne nécessite pas beaucoup d’eau, résiste très bien aux insectes, sans pesticides ni insecticides, et se renouvelle très rapidement. En plus d’être hypoallergène, elle crée un tissu qui devient de plus en plus doux en vieillissant. Nous avons même le potentiel de cultiver cette plante au Canada, mais le manque d’expertise nous oblige à s’en procurer ailleurs dans le monde.

 

#2. Le lin

 

Parfois boudé pour ses propriétés froissantes, le lin est tout de même l’une des fibres les plus résistantes. Cette fibre coûte cher à produire, et elle a ses raisons. Elle ne nécessite pas de produits chimiques pour pousser, ni pour sa transformation. Elle est biodégradable, nous tient au frais l’été et au chaud l’hiver, et convient parfaitement aux peaux sensibles. Bien que le lin provienne très souvent d’Europe, nous aurions le potentiel d’en développer ici, puisque le Canada est un très grand producteur de graines de lin.

 

#3. Le coton biologique

 

Contrairement au coton régulier, qui nécessite un nombre important de pesticides et d’insecticides pour croître, et qui est l’une des fibres les plus utilisées et polluantes sur la planète, le coton biologique pousse sans OGM, ni produits chimiques, et nécessite un peu moins d’eau que le coton régulier pour pousser. Elle est une fibre biodégradable et son prix est tout de même accessible. Pour être nommé biologique, bio ou organique, le tissu doit obligatoirement avoir obtenu la certification biologique.

Dans notre boutique, nous adorons les produits faits de coton biologique par Vymoo

#4. Le bambou

 Le bambou est une fibre un peu controversée. Sa culture ne nécessite ni fertilisant, ni pesticide. Elle a besoin de 4 fois moins d’eau que le coton pour pousser, est biodégradable et vient à maturité très rapidement. Elle crée un tissu doux, durable et de qualité. Malgré toutes ces qualités, il faut savoir que la fibre de bambou doit être transformée en viscose de bambou pour créer une matière intéressante à travailler. Un solvant (hydroxyde de sodium) est nécessaire lors de cette transformation, pour passer du bois à la pâte de bois. De plus, la fibre de bambou est souvent mélangée au coton pour empêcher le tissu de rétrécir ou de s’étirer au lavage.

Il est impossible de passer à côté du look décontracté à la coupe parfaite d’Odeyalo. Visitez la boutique en ligne pour découvrir encore plus de produits.

 

 

60% des textiles fabriqués dans le monde utilisent des fibres synthétiques faites à partir de dérivés de pétrole. 30% du reste du marché est occupé par le coton, qui est l’unes des fibres les plus polluantes sur la planète. Il ne reste qu’un petit 10% de fibres exceptionnelles éco-responsables qu’il ne faut pas négliger !


Sources:

http://respecterre.com/

http://vieenvert.telequebec.tv

 

 

 

Laisser un commentaire