pexels-photo-236910

Notre rôle dans l’industrie de la mode

Voilà qu’après avoir lancé sa populaire campagne de collecte de vêtements et fait la promotion du développement durable et de la mode circulaire dans ses publications, H&M est accusé d’avoir brûlé 12 tonnes de vêtements invendus neufs par an, pour un total de 60 tonnes. Comment réagir face à une nouvelle comme celle-ci? Il est temps que l’industrie change, que les entreprises de mode se mobilisent ensemble et soient plus conscients de leurs impacts pour éviter de telles catastrophes.

 

En tant que consommateur, nous avons aussi un rôle à jouer, dans la façon dont on consomme nos produits, dont on en prend soin. Notre responsabilité est d’abord de se questionner sur la provenance de ceux-ci. De se demander dans quelles conditions ils sont faits, avec quelles matières. Être conscient qu’il y a des humains derrière ce vêtement ou cet accessoire, des passionnés qui ont travaillé sur son design, choisi sa matière et sa couleur. Des mains qui l’ont fabriqué. Jeter ou brûler ces produits n’est certainement pas la fin de vie souhaitée pour un tel travail.

 

En tant que consommateur, nous avons aussi un rôle à jouer, dans la façon dont on consomme nos produits – Partager sur Twitter

 

Fibres Collectives appelle donc au changement pour sensibiliser chacun au cycle de vie des produits que l’on consomme. À travers nos publications de novembre, vous apprendrez à choisir vos matières, à mieux connaître ce que vous portez. Vous verrez de belles initiatives qui ont été réfléchies par des entreprises inspirantes pour réduire l’impact environnemental de l’industrie du textile. Vous comprendrez mieux de quelle façon est fabriqué un vêtement, dans quelles conditions, comment on teint la fibre pour obtenir la couleur souhaitée, quel fini est nécessaire au denim pour qu’il ait cette allure déjà vieillie lorsqu’on l’achète. Comment nous pouvons nous engager positivement en tant que consommateur et quelle est la clé pour une mode plus durable, plus écologique.

 

Apprenez-en plus sur le sujet

Laisser un commentaire