#ThrowbackFashion-Chemise-de-nuit,-1929-par-une-couturière-québécoise-inconnu

#ThrowbackFashion Chemise de nuit, 1929 par une couturière québécoise inconnu

Date : 1929
Culture : Canadien
Composition : Coton et soie
Tissus résultants : soie et dentelle mécaniques
Don de Mme Gabrielle Hélie 1993.11.04
Source : Richard-Max Tremblay / Musée du costume et du textile du Québec

Fibres Collectives reviens dans l’effervescence des années 20 avec cette chemise de nuit à la coupe fluide, facile et agréable à porter. Un tissu de soie précieuse, dentelles mécaniques et féminines agrémenter de couleurs pastelles. Un équilibre entre passé et modernité de cette robe de nuit délicate et confortable avec la taille soulignée d’une ceinture en ruban de soie.

Pendant la guerre, les femmes ont gagnées une certaine liberté qui se traduit par leur tenue. Revendiquant un statue égalitaire aussi bien au travail, en politique dans le sport que dans la vie privée. La nouvelle place des femmes dans le monde du travail jusque la réservé aux hommes impose de nouvelles normes d’habillements. On ne veut plus de corsets qui déforme la silhouette et faisaient souffrir les femmes jusqu’au bord de l’évanouissement. On adopte un style plus décontracté et on renonce aux diktats d’une silhouette imposée trop féminine.

Fibres collectives veut rester dans cet esprit d’ébullition en vous souhaitant de passer de belles soirées en vous proposant une robe de nuit inspirée de la belle époque. Modernisé par notre designer Mistinguett de couleur sobre agrémenter de dentelles vous offrira à la foie féminité et confort afin être à l’aise et libre de vos mouvements en toute circonstance de jour comme de nuit. Nous proposons aussi le soutien-gorge Sally et la culotte brésilienne Bettie également de Mistinguett. Pour compléter l’ensemble, on porte les boucles d’oreille de This Ilk, le collier en plume d’autruche de Noémiah et on termine avec le bijou de main Versus 2 de Miss Cocotte et des chaussures d’Aldo.

tumblr_o2d79aqspw1uqhq9go1_1280

Source : polyvore

Laisser un commentaire